Ecrire la page

... pour mieux la tourner

 

 

 

 

 

 
 

 

 

 

 

 
 

 

 

 

 

 
 

 

 

 

 

 

Faire la paix avec le passé

Les moments difficiles se produisent dans toute existence. Ils sont comme des bombes qui nous assomment. Parfois ils nous isolent, ils nous font perdre notre confiance en nous, nous vident de notre énergie, ils nous stoppe en plein vol ou nous éloignent des gens qu’on aime.
Parfois s’ensuit la dépression, la perte du goût de vivre. On se dit « Pourquoi et à quoi bon continuer, ça ne mène à rien de toute façon ? »
On a le sentiment de ne plus pouvoir avancer, comme si on avait des boulets aux pieds, on ne veut plus rien remuer, on vit avec comme on peut… sans jamais se sentir délivré.

On se dit que la vie est dure, qu’elle est injuste. On se demande « Pourquoi ça m’arrive à moi ? », « Qu’est ce que j’ai fais pour mériter ça », « Comment arriver à m’en sortir », « Comment réapprendre à vivre et être heureux ».

Mais les nuages finissent toujours par laisser place à un ciel meilleur.

« On ne peut pas changer le passé,
mais nous pouvons décider de nos lendemains »

Colin POWELL

Même si rien ne peut s’oublier, l’écriture permet de tourner la page sur son passé en acceptant ce qui est. On ne pourra jamais rien changer, c’est ainsi… mais les mots provoquent une résonance à l’intérieur de soi. Verbaliser les choses permet de s’en défaire.
Revenir sur certains moments douloureux, les raconter et en les couchant sur le papier permet de faire la paix avec le passé, avec soi-même et avec la vie aussi. C’est comme renaître, c’est recommencer à VIVRE !

Je ne vous cache pas que cela demande de la volonté et du courage mais surtout de l’envie.

Je vous déconseille d’écrire sur des sujets difficiles si vous n’êtes pas prêts à les réaffronter, à les regarder en face avant de leur claquer la porte au nez.

Si la colère est partie, le désir de vengeance aussi, si vous écrivez pour vous, pour vos proches… alors je vous suis…

Quelle que soit votre histoire : un deuil que vous n’êtes pas parvenu à faire, l’épreuve d’un combat contre la maladie (vécue par vous-même ou l’un de vos proches), une enfance difficile ou une période compliquée, un témoignage ou un récit de vie pendant la guerre, un accident, l’exil de votre pays, celui de vos parents… je peux vous accompagner pour l’écrire.

Si vous êtes prêts à passer à autre chose, c’est par ici ! 

Remarque importante :

Je dois vous dire que l’écriture à elle seule ne peut pas tout soigner.
Parfois les émotions sont encore trop vives, la colère de la révolte trop habitée…
Si vous êtes encore sur le fil de vos émotions, je vous invite d’abord à faire un travail sur vous avec l’accompagnement d’un professionnel en psychologie pour apaiser ce que vous n’arrivez pas encore à comprendre ou à pardonner. A la suite de ce cela, nous pourrons travailler ensemble et envisager d’écrire votre livre.