EMBRASSE-MOI IDIOTE !

Tu connais l’histoire mon trésor, celle que tu rêves de vivre depuis que tu es toute petite.
Celle qui commence comme dans les livres où j’arrive te sauver sur un cheval tout sauf blanc… la même qui t’aidait à t’endormir avant que je sois là pour le faire en vrai.

Tu vas voir ma Princesse comme la vie avec moi va être laide, comme tu vas pouvoir tout oublier et conter sur moi plus que tu ne pourras compter.
Je te promets le ciel pour que tu ne puisses jamais tomber, je t’amènes sur la lune pour que personne ne puisse t’entendre pleurer.

Regarde-moi… je sais tu ne vois pas au-delà. Tu oublies de te protéger et ignoble que je suis… je ris de te voir glisser.

Avec toi je serai tellement moi, qu’avec moi tu te perdras.
Mais qu’importe puisque l’essentiel est que je puisse prendre le pouvoir, contrôler ta tête et te contraindre à faire, à être tout ce que je souhaite… tout ce que j’accepte.

Si par hasard de l’enchantement tu ouvres les yeux un matin, je saurai retourner les choses, te faire croire que tout est ta faute et te culpabiliser pour que jamais tu ne recommences.
Ne t’en fais pas pour moi, l’infamie je connais, je maîtrise ce jeu pervers dont tu n’as pas idée des règles.

J’étendrai mon emprise insidieuse sans que tu me vois venir… jamais il ne te sera possible de te rebeller ma jolie fleur déracinée.
Avoir réponse à tout est ma seconde nature… la peau qui me sert de cuir, tu ne pourras pas la percer.

Doucement je vais t’isoler des autres, te séparer de ceux qui disent t’aimer, ceux qui j’en suis certain ne t’estiment pas à ta juste valeur, tous ceux qui ne comprennent rien à ma vision du bonheur.

Je vais me poser en victime quand ils voudront que tu regardes les choses en face et tu viendras me consoler… pour eux tu te mettras à t’excuser…
Tu t’éloigneras et avec un peu de chance tu en viendras à les détester de nous juger… tu seras à moi, tout sera parfait.

Je vais réussir à te faire perdre tellement confiance en toi que tu me donneras même ton âme pour que je reste tes côtés.
Elle est pas belle la vie que je vais t’offrir mon ange ?
Qu’est-ce que tu pourrais espérer de mieux, tant que ce n’est pas en toi que tu poses ta confiance ?

Ah mon Amour comme tout va être facile… Tu es si douce, si tendre, si docile et si fragile… pour moi c’est trop rose pour être beau.
Tu la sens l’odeur du bubble-gum avec laquelle je vais te coller et te déposséder de toi-même ?

Je suis l’illusion en laquelle tu veux croire, celle dans laquelle tu es prête à plonger.
Comme un caméléon je me transforme, je deviens ce dont tu rêves et une fois que tu te croiras heureuse, il me suffira de refermer le piège.

Te manipuler… non jamais mon bébé !
Enfin je suis un Prince, le tien tu le sais.
Maintenant délivre-moi, enchaînons-nous, détruisons tout !

Il ne te reste qu’une chose à faire pour me libérer de ma condition de vulgaire crapaud boueux et tu sais laquelle… Pour le meilleur et surtout pour le pire… approche-toi… rien ne se passera bien sois en sûre…
Ferme les yeux et embrasse-moi idiote !

Elody